Chemin de Fer touristique du Tarn
C H E M I N   D E    F E R   T O U R I S T I Q U E   D U   T A R N
  
Accueil | Horaires et TarifsInfos groupes | Le voyage | A voir et à faire | L'association | Contact | Liens
 
  Spanich version English version   

   
Graulhet, centre industriel renommé pour ses mégisseries, n'est à la fin du siècle dernier relié à aucun des grands réseaux de chemin de fer. La gare la plus proche, Laboutarié (Compagnie du Midi) est à treize kilomètres. Pour rompre cet isolement qui freine le développement économique, plusieurs projets de voies ferrées sont étudiés successivement pour aboutir en 1895 à la création de la "Compagnie des Chemin de Fer à Voie Etroite et Tramways à Vapeur du Tarn" (TVT).
 
Tramways à Vapeur du Tarn, Lavaur 
Lavaur, le train avenue de la Gare 
Tramways à Vapeur du Tarn, Graulhet
Graulhet le train traverse la rue 
 
Cette compagnie privée va exploiter un réseau de 46 Km à petit écartement des rails, 0,60m, comprenant les lignes :
- Graulhet Laboutarié, ouverte en 1895
- Graulhet à Lavaur, ouverte en 1903
- La Ramière à Saint- Sulpice, ouverte en 1925.

Une dernière ligne, joignant Saint-Sulpice à Salvagnac, déclarée d'utilité publique en 1913, ne fut jamais terminée.

Plan du réseau
Plan du réseau des Tramways à Vapeur du Tarn
 
Le service est assuré, pour chaque ligne, par trois trois aller et retour quotidiens, deux après la guerre. Des trains supplémentaires sont mis en route pour écouler le trafic marchandises constitué essentiellement de matières premières aux mégisseries.
Entre Laboutarié et Saint-Sulpice le voyage dure deux heures trente pour quarante kilomètres !

Le matériel est fourni par la société Decauville et comprend des locomotives à vapeur.
 
Le dépôt de Graulhet abrite également trois locomotives Weidknecht.
Locomotive 230 Weidknecht 
 Locomotive 230 Weidknecht en Gare de Graulhet
 
Après 1925, une automotrice Berliet à essence assure le parcours La Ramière-Lavaur. 
 
Victime de la crise mondiale de 1929 - Graulhet est un centre d'échange de peaux d'Argentine, d'Australie et d'Afrique - , de son archaïsme et de la concurrence routière, le réseau est fermé au soir du 30 juin 1937. Les locomotives à vapeur auraient été vendues au Congo et au Gabon, le reste du matériel est livré aux ferrailleurs. La voie est entièrement démontée.
La ligne La Ramière à Saint-Sulpice eut une existence particulièrement brève. Ouverte au trafic le 11 avril 1925, elle fut exploitée par autocar à partir du 20 juin 1931.
 
Quarante plus tard, le C.F.T.T. en fera renaître une partie pour la plus grande joie des touristes. Une autre histoire commence avec la naissance de notre association >>>
   
 
      

 
 
 
   
 
  
 
 
   
 
 
  

































































  
 
Le CFTT est membre de l'UNECTO
(UNion des Exploitants de Chemins de fer TOuristiques et de musées)


Communauté de Communes TARN-AGOUT Département du Tarn Région Midi-Pyrénées


  
 
   

 
© Chemin de Fer Touristique du Tarn - Association pour la Conservation Occitane de Véhicules Anciens
Association reconnue d'Intérêt Général - Association à but non lucratif déclarée au J.O. du 31.01.1975
 Plan du site | Infos légales | Horaires et tarifs | Infos groupe | Contact
 
 





Tarn, petit train, train, train vapeur, train touristique du Tarn, lavaur, st lieux les lavaur,
week-end, Toulouse, Albi, Castres, Giroussens, Rabastens, Saint-Sulpice, Gaillac
Tourisme, touristique, circuit, a visiter, tourisme Toulouse, tourisme Albi, tourisme Castres
tourisme rural, tourisme, Patrimoine, journée du patrimoine, pays, pastel, cocagne, jardin, les martels, parc floral, jardins des martels,
musée, musée vivant, patrimoine ferroviaire, Chemin de fer touristique du Tarn, locomotive, vapeur, crochat, decauville,
acova-cftt, association, reconnue d'Intérêt Général, bénévolat, mécénat
offre, autocariste, voyage scolaire, écoles, comité d'entreprise, groupe, voyage.